Retour à la page d'accueil
Retour au sommaire

Docteur, j'ai la bouche sèche !

                                 LA SECHERESSE BUCCALE
                                           (ou Xérostomie)


Ce problème est plus complexe qu’il n’y paraît. Il faut distinguer la “sensation de sécheresse” ressentie par le patient malgré une salivation normale, d’une véritable sécheresse par diminution de la quantité de salive (hyposialie), voire dans des cas extrêmes une disparition de la salive (asialie) ou une salive devenue très peu importante en quantité et habituellement épaisse, cotonneuse, visqueuse.

On peut constater des déficits salivaires dans diverses maladies, comme par exemple au cours du diabète, les maladies fébriles, etc... sans oublier les excès tabagiques. Ou bien, certains médicaments comme les anti-dépresseurs ou les anxiolytiques provoquent une sécheresse buccale qui disparaît habituellement au moment des repas. C’est le cas aussi de certains antibiotiques à large spectre, ou de médicaments opiacés (comme la teinture de belladone).

La sécheresse buccale peut avoir encore d’autres causes = certaines avitaminoses (B2, PP, A, E), certaines anémies, et plus graves comme l’irradiation des glandes salivaires conduisant à leur sclérose.

Enfin, il existe une maladie auto-immune qui semble de plus en plus fréquente et que l’on appelle “le syndrome de Gougerot-Sjögren”, qui frappe plus volontiers le sexe féminin (mais sans exclusivité), notamment au moment ou après la ménopause. Cette maladie réunit une sécheresse buccale progressive, une sécheresse oculaire, puis une sécheresse de toutes les muqueuses, enfin des manifestations articulaires rhumatoïdes.

Pour toutes ces raisons, il semble utile de conseiller, une fois de plus, la consultation d’un praticien afin de préciser le diagnostic de toute sécheresse buccale, banale ou plus grave. Dans l’attente de la consultation, il est possible d’améliorer cet état avec l’un des médicaments suivants, en rappelant qu’hélas, les médicaments sont très nombreux et que la liste ci-dessous ne prétend évidemment pas à l’exhaustivité.

ALUMINA:

Avec ce médicament fabriqué avec l’alumine, TOUT EST SEC = la peau, les muqueuses, et tout est faible.
La sécheresse de la peau provoque une sensation de toile d’araignée sur le visage, la peau peut être ridée, elle est sèche, indurée et crevassée par endroits. Elle démange souvent, notamment à la chaleur du lit.
La sécheresse des muqueuses intestinales provoque une constipation opiniâtre avec des selles dures, grosses, demandant de gros efforts.
La sécheresse de la bouche et du pharynx explique les difficultés de la déglutition = le patient ne peut avaler que de toutes petites bouchées, accompagnées d’une gorgée d’eau, il a l’impression que les aliments restent accrochés dans l’oesophage, il ressent souvent comme s’il y avait une arête de poisson fichée dans les amygdales ou dans la gorge. Il râcle sans cesse sa gorge. Il boit souvent pour humecter la bouche et l’oesophage et les boissons chaudes sont mieux appréciées que les froides.
ALUMINA 5 CH, trois granules deux à trois fois par jour.

BRYONIA:

Ce médicament est avant tout un remède d’inflammation des muqueuses ou des séreuses, survenant progressivement après une exposition au froid humide. Mais avant même l’apparition des signes d’inflammation, le patient éprouve une très grande sécheresse des muqueuses, surtout de toute la bouche et du pharynx, des lèvres (lèvres gercées, crevassées, petites squames sans cesse arrachées). La langue peut être blanche, elle est comme rôtie, parfois fissurée.
Mais surtout, il y a dans ce médicament une très grande soif = le patient boit de grandes quantités d’eau froide à de longs intervalles.
BRYONIA 5 CH, trois granules deux à trois fois par jour.

NUX MOSCHATA:

Il s’agit de la noix muscade. La bouche est particulièrement sèche, la langue colle au palais. Malgré cette très grande sécheresse, le malade n’éprouve aucune soif. Il prend de toutes petites gorgées pour humecter ou pour pouvoir avaler ses aliments. Le patient a l’impression que sa salive est épaisse comme du coton.
L’indication de ce médicament est renforcée si le patient éprouve une tendance invincible au sommeil avec somnolence et même parfois des accès fréquents de défaillance.
NUX MOSCHATA 5 CH, trois granules deux à cinq fois par jour.


PULSATILLA:

Ce médicament présente de temps en temps une grande sécheresse buccale SANS SOIF, parfois sans aucun signe pathologique dans la bouche. C’est avant tout un médicament de congestion veineuse périphérique qui explique, entre bien d’autres troubles généraux, les douleurs dentaires provoquées et aggravées par la chaleur, aussi bien externe (pièce chaude, temps chaud) que locale (boissons ou aliments chauds). Comme cette congestion n’est pas constante, cela explique la périodicité de la sécheresse buccale. 
Le choix de ce médicament repose en partie sur le comportement = sujet timide, rougissant facilement, recherchant la sympathie et la consolation, rapidement déçu car attendant trop des autres.
Il est préférable de laisser un praticien le prescrire.

                                                          oOo

Il existe plusieurs dizaines d’autres médicaments, notamment des médicaments d’action profonde qu’il est préférable de laisser le praticien les prescrire. 

Retour au sommaire

 

 

 
Copyright © 2002 ASSOCIATION ODONTO-STOMATOLOGIQUE D'HOMEOPATHIE
19, avenue de la République  91300 MASSY
Dernière modification : 13 novembre 2011