L'homéopathie est une méthode thérapeutique qui repose sur un principe simple, nécessaire et obligatoire = le principe de similitude.

C'est ce principe qui donne son nom à la méthode = "homéopathie" signifie "souffrance semblable". Autrement dit, on donne à un malade la substance qui, expérimentalement, a provoqué les mêmes symptômes que les siens.

D'UN COTE

Une substance est donnée à des volontaires. Chez certains d'entre eux, elle provoque un ensemble de symptômes

La similitude des deux ensembles de symptômes explique que cette substance soit le médicament "homéopathique" de ce malade, et de lui seul.

D'UN AUTRE COTE

Un sujet subit l'action d'un agent pathogène et développe un ensemble de symptômes

Exemple pratique:

La piqûre d'abeille provoque localement un oedème rapide plus ou moins important et une brusque sensation de brûlure, améliorée par une compresse froid, aggravée par une compresse chaude.

Au cours d'une anesthésie locale ou au contact d'un produit chimique, un sujet développe un oedème brutal et une brusque sensation de brûlure, améliorée par le froid et aggravée par la chaleur.

On constate dans cet exemple que la piqûre d'abeille et une autre cause (anesthésique ou produit) ont provoqué la même réaction. Il y a similitude des symptômes.

L'abeille devient ainsi LE médicament homéopathique de CE malade, et seulement pour ce trouble précis.

Si la réaction est différente, il faut chercher un autre médicament, capable de provoquer les mêmes symptômes que ceux du malade.

Le médicament ainsi individualisé par la similitude doit être donné à une dilution judicieuse pour provoquer une réaction salutaire pouvant aboutir à la guérison.

Autrement dit, en homéopathie, il n'existe pas de traitement standard. Il est toujours nécessaire de respecter le principe de similitude. En médecine classique, le diagnostic permet de prescrire un traitement quasi standard => infection = antibiotique, inflammation = anti-inflammatoire, etc... Ce n'est jamais le cas en médecine homéopathique, il faut rechercher dans la matière médicale le médicament correspond exactement aux symptômes de chaque malade.