Retour à la page d'accueil
Retour au sommaire

Docteur, ma bouche brûle !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES SENSATIONS DE BRULURE BUCCALE


Le terme savant des sensations de brûlure buccale est “stomatopyrosis” ou “glossopyrosis” lorsque cette sensation est limitée à la langue. Les causes de ces sensations de brûlure sont variées = sensation isolée et banale sans cause apparente (ou retrouvée), allergie ou intolérance à une substance quelconque (un des métaux utilisés dans les amalgames ou dans les prothèses, ou à l’un des composants des résines, ou à un médicament ou à un dentifrice, etc...). La sensation de brûlure fait partie très souvent des symptômes d’une gingivite banale dite “érythémateuse”, soit isolée soit annonçant une maladie générale.

Il existe également une sensation de brûlure buccale qui apparaît chez certains patients déprimés (suite de deuil, de chômage, d’ennuis divers, etc...). C’est ce que l’on appelle les “stomatodynies”, la sensation de brûlure peut céder la place à diverses douleurs pour lesquelles on ne parvient pas à déterminer une cause précise. La dépression explique la fixation à un endroit précis, comme la bouche, avec petit à petit une tendance obsessionnelle.

Quoiqu’il en soit de la cause, il est toujours nécessaire de consulter son praticien, médecin ou chirurgien-dentiste.

Heureusement, dans la grande majorité des cas, ces sensation de brûlure ne revêtent pas de caractère de gravité, ni d’urgence et il est possible de prendre l’un des médicaments suivants dans l’attente de la consultation.

ARSENICUM ALBUM:

Ce médicament convient à des sensations de brûlure buccale (ou autres) comme par des charbons ardents. La principale caractéristique est l’amélioration par une boisson chaude et l’aggravation par une boisson froide. Une autre caractéristique est la périodicité = tous les jours ou tous les deux jours, ou tous les sept jours, etc...
Cette sensation peut être banale ou annoncer une maladie plus ennuyeuse, il convient donc de consulter. 
Malgré la banalité fréquente de cette sensation de brûlure, le patient éprouve une certaine anxiété avec une agitation physique et psychique.
ARSENICUM ALBUM 7 CH, trois granules une ou deux fois par jour en attendant la consultation.


IRIS VERSICOLOR:

Cette jolie fleur (le glaïeul bleu) détermine une sensation de brûlure, souvent très intense, que le patient peut ressentir à n’importe quel niveau de son tube digestif, ou encore à tous les étages de cet appareil. On voit souvent une localisation exclusivement linguale ou buccale. Ou encore cette sensation peut faire partie de troubles digestifs avec acidité provenant de l’estomac et remontant le long de l’oeosophage (pyrosis).
Lorsque le patient n’a pas ces troubles digestifs, il est plus difficile de mettre en évidence IRIS VERSICOLOR. Parfois la langue est sèche, saburrale sur les côtés et rouge au milieu. La salive est abondante et visqueuse. 
C’est aussi un remède de migraines ou de maux de tête, surtout apparaissant le samedi ou le dimanche après une semaine de surmenage, accompagnées ou précédées de troubles de la vue. La céphalée est surtout frontale ou sus-orbitaire et accompagnée d’une salivation profuse et filante.
IRIS VERSICOLOR 5 CH, trois granules deux à trois fois par jour en attendant la consultation.


APIS MELLIFICA:

Il s’agit d’une abeille et l’on retrouve en clinique la sensation brutale de brûlure lorsqu’on a la malchance d’être piqué par cet insecte !
Ce médicament est avant tout le remède d’inflammation aiguë, d’apparition brutale avec un oedème soudain de la zone enflammée. Il convient parfaitement au traitement de l’oedème de Quincke d’origine allergique (mais attention, il y a souvent urgence et le S.A.M.U. doit être appelé rapidement).
Mais en dehors de toute inflammation violente, APIS peut soulager des douleurs brûlantes comme si la bouche avait été ébouillantée, échaudée, améliorées par des boissons froides. Malgré la sensation de brûlure buccale avec sécheresse, le patient n’éprouve aucune soif.
On peut utiliser APIS lors de brûlures buccales provoquées par la pose d’une nouvelle prothèse avec une plaque en résine, par allergie à l’un des composants de la résine à condition de retrouver les signes décrits ci-dessus.
APIS MELLIFICA 9 CH ou même en 15 CH une à deux fois par jour en attendant la consultation. 
Attention, il faut le répéter = il est évident que l’oedème de Quincke est une urgence médicale. Prendre quelques granules en 15 CH et appeler les secours, dont le SAMU.

CANTHARIS:

Il s’agit d’un autre insecte, la cantharide, qui provoque une sensation de brûlure comparable à celle de APIS, mais avec une différence = le patient éprouve une très grande soif, bien qu’il ait des difficultés à avaler les liquides. De plus, il y a une nette tendance à des vésicules brûlantes dans toute la bouche ou au niveau de la langue.
CANTHARIS 7 CH, trois granules deux à trois fois par jour.

ARUM TRIPHYLLUM:

C’est un médicament possible de gingivite dite érythémateuse,c ‘est-à-dire donnant des douleurs brûlantes, comme si la bouche était à vif. La bouche est sèche et notamment les lèvres, entrainant unmordillement incessant, le patient arrachant des petites squames labiales jusqu’à se faire saigner. La salive est abondante, âcre, corrosive, ulcère les commissures labiales (de la même manière que les sécrétions nasales au cours d’un rhume ulcèrent les narines). La langue est dépapillée, ou offre un aspect de fraise, le tout avec une violente sensation de brûlure.
ARUM TRIPHYLLUM 5 CH, trois granules plusieurs fois par jour.


                                      oOo

Il existe comme d’habitude bien d’autres médicaments possibles !

Retour au sommaire

 

 

 
Copyright © 2002 ASSOCIATION ODONTO-STOMATOLOGIQUE D'HOMEOPATHIE
19, avenue de la République  91300 MASSY
Dernière modification : 13 novembre 2011