Retour

Bertrand de NEVREZE
(1877-1951)

 

 


Nous le considérons comme le pionnier de l'homéopathie en odonto-stomatologie. Il est le seul (à notre connaissance) à avoir publié des articles d'homéopathie bucco-dentaire dès 1912, dans la revue "L'Homéopathie française", créée par le Docteur Léon VANNIER (1880-1963).

Une anecdote = dans les années 1962-1967 à la Faculté de médecine de Toulouse, les travaux de  Bertrand de Névrezé nous étaient présentés durant les cours d'orthodontie, mais personne ne nous a alors dit qu'il était homéopathe et que ses travaux s'inspiraient directement des thèses homéopathiques du Dr Antoine NEBEL (1870-1954) ! !!

Nous avons présenté en guise d'hommage une communication sur ce pionnier lors de notre réception à l'Académie nationale de chirurgie dentaire le 15 février 1995.

Pour lire cette communication, voir:                                         


http://www.homeoint.org/seror/biograph/nevreze.htm

Bertrand de Névrezé est né à Paris le 12 avril 1877; il est décédé à Vichy le 9 juin 1951.

Ancien externe des hôpitaux de Paris et interne des asiles de Paris, il soutient sa thèse en 1904 sur “Les suppurations chroniques du sinus maxillaire”, sujet qui marque son intérêt pour l’oto-rhino-laryngologie et la pathologie bucco-dentaire. Il se spécialise en stomatologie (1907), poursuit ses études aux Etats-Unis (Philadelphie, Chicago), devient interne des asiles de la Seine dans le service de stomatologie du Pr Frey à Bicêtre.

Après sa démobilisation de la guerre de 1914-1918, il occupe le poste de chef de clinique d’orthodontie puis est nommé, devient professeur suppléant en 1928 à l'École odontologique et titulaire en 1934 à l'École odontologique et professeur d'orthodontie. Avant guerre, atteint d'une laryngite chronique, il est guéri par Léon  Vannier. Il adhère alors au Centre homéopathique de France et décrit, le premier, une morphologie dentaire en fonction des constitutions minérales de A. Nebel.

 Il publie plusieurs articles dans l'Homéopathie française, dont est extrait le fascicule Les caries dentaires de causes générales (1912).  Cet article semble être la première étude homéopathique sur ce sujet. Il met en avant, en plus des causes locales habituelles de la carie dentaire, le rôle du "terrain" dans cette maladie commune très répandue. Il publie de nombreux travaux, mémoires, recherches, mais nous ne savons pas s’il a continué à écrire sur l’homéopathie, après cette période. Il a centré ses travaux sur l'orthodontie.

 

Retour

 

 

 
Copyright © 2002 ASSOCIATION ODONTO-STOMATOLOGIQUE D'HOMEOPATHIE
19, avenue de la République  91300 MASSY
Dernière modification : 13 novembre 2011