Retour

 

 

GEORGES DEMANGEAT
(1913-1990)

 

Georges DEMANGEAT est né à Lyon le 19 novembre 1913. Il a perdu la vie dans un accident de la route à Chambéry le 24 juillet 1990.

Après des études classiques à Chambéry, il est quelque temps attiré par la marine. Il fait sa première année de médecine à Brest, en préparation de Santé navale. Bien que reçu à ce concours, il choisit la Faculté de médecine de Lyon. IL obtient son diplôme en 1938 et s’installe à Luc-en-Diois (Drôme) et pratique la médecine de campagne, avec la fonction de propharmacien dans le contexte difficile de l’Occupation et de la Résistance. En 1944 il s’engage dans l’armée française sur le front lorrain et, à son retour, déménage à Chambéry pour y exercer jusqu’à sa retraite en 1986. Dans la capitale des Ducs de Savoie, il s’investit dans la vie locale, non seulement via la présidence du Club alpin français et du Secours en montagne, mais également par une activité de conseiller municipal, adjoint au maire et délégué pour la commission hospitalière, l’administration de l’Office public des HLM (notamment en direction des personnes âgées et dépendantes). Ses qualités le font élire au Conseil de l’Ordre des médecins de Savoie et représentant au conseil d’administration de la Caisse primaire de l’assurance maladie de Chambéry. Une place de Chambéry porte son nom (ancienne Place des Combes).


Cependant c’est pour l’homéopathie qu’il va s’engager le plus. Sa défiance de la thérapeutique médicamenteuse augmente, il s’intéresse à tout ce qui est étrange, voire ésotérique et en vient ainsi à l’homéopathie. C’est en 1942, par son inscription aux cours du Centre homéopathique de France, puis en 1951 par sa correspondance avec J. SEGAL, puis sa rencontre avec Emmanuel GAULHARD (neveu de A. CHARGE), enfin et surtout par les 25 années de travail avec Pierre SCHMIDT, qu’il va progressivement devenir une personnalité du monde homéopathique de premier plan. Il participe aux discussions du “Groupe H”, donne des cours qui le conduisent à créer, en 1958, la section Dauphiné-Savoie de l’Institut national homéopathique français et à présider cette société en 1983, de même que l’Ecole française d’homéopathie.
En 1968, il organise un enseignement d’homéopathie “uniciste” dans sa région qui devient, en 1976, avec l’aide de Robert BOURGARIT et de Jean-Marie MOREL, l’Ecole d’homéopathie hahnemannienne Dauphiné-Savoie avec le séminaire de Biviers.


Deux années après son inhumation, en 1992, en présence de Louis BESSON, ancien ministre et maire de Chambéry, un hommage lui est rendu par les professionnels de l’homéopathie sous forme de son buste érigé dans cette ville.


Ses écrits et conférences sont réunies dans un ouvrage “Conférences d’homéopathie” (Similia, 1989).

 

Cérémonie sur la tombe de Hahnemann
Cimetière du Père Lachaise - PARIS 1965

De gauche à droite:  Madame Demarque, Dr Maurice PLAZY, Dr Roland ZISSU et Madame,
Dr Georges DEMANGEAT et Dr François LAMASSON  

 

Retour

 

 

 
Copyright © 2002 ASSOCIATION ODONTO-STOMATOLOGIQUE D'HOMEOPATHIE
19, avenue de la République  91300 MASSY
Dernière modification : 13 novembre 2011