Retour

PAUL CHAVANON
(1898-1962)


Paul,  Isidore CHAVANON est né à Paris le 8 décembre 1898. Il est décédé dans la même ville le 21 novembre 1962.

Fils d’un professeur de lettres classiques du collège Massillon, il fait ses études à la Faculté de médecine de Paris. Il est lauréat de la Faculté de médecine de Paris pour sa thèse intitulée “L’anesthésie générale simple et précise” (1926), médaille de bronze et prix Barbier, devenue un ouvrage en 1927.

Il s'intéresse en même temps à l'ORL et à l'homéopathie dès 1923. Ses rencontres avec le pharmacien A. PEUVRIER lui permettent de se familiariser avec la préparation des médicaments homéopathiques. Durant ses différents services hospitaliers, il utilise les médicaments homéopathiques. Il s'intéresse au traitement homéopathique de la diphtérie, maladie redoutable à son époque. Il publie ses travaux “La diphtérie, traitement clinique et immunisation” (1932).

Il est l'auteur de sans doute le premier traité d'homéopathie ORL = “Précis de thérapeutique ORL homéopathique” (1935, 1989).

Ses recherches sur les vaccinations le conduisent à des positions très critiques sur les "vaccinations classiques". Il attire l'attention sur leurs conséquences néfastes dans un grand nombre de cas. C'est ainsi qu'il publie “On peut tuer ton enfant. Le vaccin antidiphtérique officiel a déjà tué nombre d’enfants” (Médicis, 1938), puis “Nous, les...cobayes. documentation sur l’anatoxine et l’hypotoxine diphtériques” (1946).


Ses prises de position qui vont à l'encontre de la Commission des vaccins et des sérums de l’Académie de médecine, lui valent des poursuites correctionnelles et des vexations. Ce qui ne l’arrête nullement puisqu’il rédige “La guerre microbienne est commencée (BCG, etc...) (Dangles, 1950).


Il publie de nombreux articles et communications dans différentes revues homéopathiques. Il met au point divers appareils à usage ORL. Il est l'un des premiers à chercher des correspondances  entre dilutions korsakoviennes et hahnemanniennes. En plus de ses ouvrages, il met au point par sa connaissance et son expérience, des spécialités homéopathiques commercialisées sous le signe PC, c’est-à-dire Paul Chavanon et d’autres devenues très prisées, par exemple “Homéoplasmine, Sédatif PC, etc...”.
 

 Chavanon publie avec René Levannier (1906-1990)

 “Mémento homéopathique d’urgence”
(1935, 1989).

 

Retour
 

 

 
Copyright © 2002 ASSOCIATION ODONTO-STOMATOLOGIQUE D'HOMEOPATHIE
19, avenue de la République  91300 MASSY
Dernière modification : 13 novembre 2011