Retour

JACQUELINE BARBANCEY
(1920-1995)



Née au Caire le 14 mars 1920, décédée en Dordogne le 21 décembre 1995.

Elle commence ses études de médecine à la Faculté de Marseille pour rejoindre, en 1943, celle de Bordeaux. C'est au cours d’un stage dans les hôpitaux psychiatriques de la Dordogne qu'elle rencontre son futur époux, Yves BARBANCEY.

Celui-ci participe à un congrès du Centre homéopathique de France et rapporte les trois tomes de la "Matière médicale" de J.A. LATHOUD. Jacqueline BARBANCEY y découvre la "personnalité des malades". Elle reconnaît ainsi certains des malades dont elle a la charge dans son service de psychiatrie.

En 1949, elle s'installe à Bordeaux, apprend la psychothérapie. Elle rencontre d'autres médecins homéopathes et s'intéresse à la vie associative. Elle fonde avec Henri BERNARD, Denis DEMARQUE, Francis MONTALIEU et Claude MOURLAN, le "Cercles des médecins homéopathes du Sud-Ouest", qui deviendra en 1951 la "Société de médecine homéopathique d'Aquitaine". Elle en assure la présidence de 1982 à 1985.

Elle exerce à Bordeaux jusqu'en 1979 et poursuit son activité professionnelle au Pizou jusqu'en 1986. Pendant cette période, elle crée en 1974, le "Groupe homéopathique d'études psychopathologiques" et la revue "Les cahiers du GHEPP".

Son activité thérapeutique se déroule à Bordeaux jusqu’en 1979, puis au Pizou jusqu’en 1986. Elle crée, en 1974, le "Groupe homéopathique d’études psychopathologiques" et la revue “Les Cahiers du GHEPP”.

Elle publie de nombreux articles sur les relations entre la psychiatrie et l’homéopathie dans le Bulletin du Cercle des médecins homéopathes du Sud-Ouest, les Annales homéopathiques françaises, les Cahiers de biothérapie, L’Homéopathie française, Les Cahiers du GHEPP, L’Homéopathie européenne, etc...
 

Elle publie aux Editions Similia “Pratique homéopathique en psychopathologie” (tome 1 en 1977, puis 1993 - tome 2 en 1988, puis 1996). Avec Bernard CHARTON, elle publie “Personnes et personnages, profils homéopathiques” (1994).

Elle est l’auteur d’une réelle synthèse entre les vocabulaires et les conceptions des troubles psychiques des psychiatres et des homéopathes.

Elle associait une générosité foncière au sens de la pédagogie de l’amour de l’autre.

Après une année terrible, souffrant d’une aphasie consécutive à une hémorragie cérébrale, elle s’éteint et laisse en héritage une lignée d’excellents psychiatres pour continuer cette recherche originale



Jacques ALGAZY, Jacqueline et Yves BARBANCEY

Retour
 

 

 
Copyright © 2002 ASSOCIATION ODONTO-STOMATOLOGIQUE D'HOMEOPATHIE
19, avenue de la République  91300 MASSY
Dernière modification : 13 novembre 2011