Retour

ARSENICUM ALBUM
As2 O3



          L'anhydride arsénieux est un toxique très puissant, son intoxication concerne tous les tissus et toutes les fonctions de l'organisme? C'est dire que sa matière médicale est très importante et comprend plusieurs centaines de signes et de symptômes. De ce fait, Arsenicum album est ce que les homéopathes appellent un polychreste, c'est-à-dire un médicament impliqué dans le traitement de très nombreux troubles.
 

                                                                              PREPARATION
                                                                           (selon Hahnemann)
 

      L’anhydride arsénieux est une poudre grise insoluble dans l’eau. HAHNEMANN propose le mode de préparation suivant: on prend 1 grain d’acide arsénieux pulvérisé, on le mélange avec 33 grains de poudre de sucre pulvérisé dans une capsule de porcelaine dont le fond est rendu mat par le frottement. On broie le tout à l’aide d’un pilon en porcelaine dont l’extrémité est sans vernis. On triture pendant 6 minutes puis on gratte le mélange obtenu avec une spatule en porcelaine pendant 4 minutes pour le rendre bien homogène.

      On recommence cette même opération à deux autres reprises avec chaque fois 33 grains de sucre. Soit au total 99 grains de sucre et un grain d’arsenic. Ensuite, on prend 4 grains de la poudre obtenu que l’on mélange à 50 gouttes d’alcool et 50 gouttes d’eau et on donne au tube deux secousses successives. On prend alors une goutte de ce mélange et l’on ajoute 99 gouttes d’alcool. On recommence ainsi 26 fois en prenant chaque fois une goutte du mélange.

     Rappelons que la matière médicale homéopathique résulte de 3 sources différentes  = la "pathogénésie" ou expérimentation homéopathique chez l'homme sain + les données toxicologiques + l'expérience clinique des praticiens.

        Hahnemann a réalisé la première pathogénésie qu'il a publiée en 1816. Il résulte l'ensemble des données que l'anhydride arsénieux a une triple action:

1 - Une action nécrosante sur tous les tissus:

      C'est justement cette propriété qui est utilisée en dentisterie pour "dévitaliser" une dent par la voie chimique. L'arsenic agit en bloquant les oxydations cellulaires aboutissant à leur nécrose.
        Cette action nécrosante concerne tous les tissus avec une prédilection pour le tube digestif (syndrome cholériforme),  pour l'appareil respiratoire à tous ses étages, aboutissant entre autres à la dyspnée asthmatiforme, pour l'appareil circulatoire (anémie par blocage des oxydations, hémorragies, inflammation des vaisseaux, angine de poitrine...).

2 - Une action toxique élective sur le système nerveux central = dépression, prostration intense et rapide, mêlée d'excitation => agitation et anxiété.

3 -  Une action d'élimination sur la peau et les phanères = peau sèche, productions cornées, ulcérations, ongles déformés, décolorés et cassants, etc...  
 


ARSENICUM ALBUM   EN CLINIQUE
 


          L'étude des indications cliniques de Arsenicum album reflète l'intensité de sa toxicologie = à l'intoxication aiguë correspondent des troubles aigus, à une intoxication chronique correspondent des troubles chroniques permettant de définir la personnalité du médicament avec les conséquences toxiques chroniques du l'ensemble des fonctions

- I -
EN PATHOLOGIE CHRONIQUE
 

 

        Il s'agit d'un patient asthénique, hyperthyroïdien et hyposurrénalien, faible, nerveux et anxieux. Il est habituellement maigre (ou amaigri depuis quelques temps), le visage est creusé, pâle, au teint terreux, avec des œdèmes localisés, notamment sous les paupières.

          La peau est sèche, froide, dure par endroits et souvent squameuse.


          Ce sujet éprouve un besoin constant de remuer, de bouger, de changer souvent de place et d'occupation. Très frileux, il recherche la chaleur, se couvre beaucoup, se place près d'un appareil de chauffage, mais en même temps il a besoin d'air frais pour s'oxygéner = il se couvre chaudement dans son lit mais laisse la fenêtre entrouverte.

           Un autre trait caractéristique de son comportement = la minutie qui frise souvent à la maniaquerie => chaque objet à sa place, un tableau accroché au mur doit être droit, il rectifie la position au besoin, même s'il n'est pas chez lui. Sa tenue reflète sa minutie = il ne supporte pas les tenues négligées.

          C'est surtout un patient impatient ! Comportement impatient, irritable, critique, susceptible. Il est également très anxieux avec des peurs multiples = peur de la solitude, peur d'être gravement atteint même au cours d'une maladie malade, avec parfois la certitude qu'il est perdu et que les traitements ne servent à rien, ce qui accroît son anxiété et son désespoir. Il a peur de la mort qu'il croit imminente dans certains cas, peur de l'obscurité et des voleurs, etc... Cette anxiété se manifeste surtout lorsqu'il est seul et la nuit, ce qui le pousse hors du lit et à marcher dans son appartement. Tous les troubles, y compris l'anxiété, sont aggravés entre entre 1h et 3h du matin.

            Ce patient est très souvent anémique, ce qui explique sa pâleur. il présente fréquemment des troubles respiratoires = dyspnée, asthme dont la pire est pire entre 1h et 3h du matin et s'accompagne d'une anxiété extrême avec peur de la mort).

             Le système nerveux est également concerné = douleurs brûlantes comme par des aiguilles rougies au feu,  paradoxalement améliorées par la chaleur locale (sauf la céphalée congestive). Elles sont aggravées la nuit, entre minuit et 3 h, par le froid (eau, boissons, air, selon leurs localisations) et l'on observe une tendance générale à la périodicité des troubles = tous les jours à la même heure, tous les 2 jours, etc... On constate également une alternance dans la même journée de faiblesse et d'asthénie, d'optimisme et de pessimisme

               Arsenicum album peut convenir dans certains cas à des sujets souffrant  de paralysies diverses = la paralysie s'installe lentement, elle est précédée d'une période de tremblements, de douleurs (engourdissements, fourmillements, crampes), de contractures (surtout aux membres inférieurs), le tout évoluant progressivement vers l'atrophie et fréquemment d'oedèmes des malléoles et des pieds.

              Le malade maigrit et perd rapidement ses forces. Il y a toujours de l'agitation anxieuse, une amélioration par la chaleur et une aggravation des douleurs et du psychisme de minuit à 3h du matin.

L'asthme d'après minuit = relativement peu efficace dans le traitement d'une crise aiguë, Arsenicum album se montre très actif comme remède de fond de l'asthmatique, à condition que les autres signes déjà décrits agréent, notamment la périodicité, l'anxiété avec agitation, l'aggravation nocturne (minuit-3h).

Les troubles cardiaques concernent un sujet cachectique = agitation et anxiété de minuit à 3h, dyspnée intense, palpitations (la nuit, après la selle)), pouls rapide (pire le matin), faible et irrégulier, sensation de constriction au niveau du coeur.

La pathologie cutanée:         
 

La peau d'un sujet Arsenicum album est habituellement sèche, rugueuse, écailleuse, avec une desquamation en fines squames comme de la farine.

             On peut voir toutes sortes d'éruptions papuleuses, vésiculeuses ou pustuleuses. Elles sont toujours accompagnées de douleurs brûlantes aggravées au froid et par le grattage, améliorées par la chaleur sous toutes ses formes. Le prurit est aggravée au milieu de la nuit, ou en se déshabillant. Il peut y avoir parfois des œdèmes localisés et des suppurations ou écoulements fétides et excoriantes. Ces éruptions peuvent être étiquetées comme = ichtyose, psoriasis, eczéma, lichen, pityriasis, anthrax, furoncles, ulcères phagédéniques, zona, lupus, etc...

 

- II -
DEUX TROUBLES AIGUS  PARMI BIEN D'AUTRES


             Il faut répéter encore une fois qu'Arsenicum album concerne pratiquement tous les troubles chroniques et aigus du fait de sa toxicité universelle. Il a donc fallu, ici, faire un tri entre ces différentes pathologies aiguës pour ne traiter que les plus fréquemment rencontrées, limitées à deux ici:

Les affections fébriles:

              Quelles qu'elles soient, il est nécessaire de retrouver chez le malade les signes caractéristiques de Arsenicum album, "principe de similitude" oblige:

bulletAgitation physique et mentale (agitation anxieuse)
bulletPeur de l'obscurité et de la nuit, surtout en cas de solitude, aggravation de minuit ou 1h à 3h du matin.
bulletTendance au désespoir car se croit toujours beaucoup plus atteint qu'il l'est en réalité.
bulletFrissons = entre 15h et 16H ou entre 1h et 3H du matin, accompagnés d'une sensations de froid général intense et du désir d'être  chaudement couvert mais avec besoin d'air frais. Absence de soif au stade "frissons" ou bien le malade réclame des boissons chaudes.
bulletAu stade "chaleur" = agitation anxieuse, soif vive avec désir de boissons froides, souvent et peu à la fois.
bulletAu stade "sueurs" = transpiration froide et visqueuse, avec soif pour de grande quantités d'eau souvent rapidement vomie.
bulletPériodicité des troubles

Les troubles digestifs:

           Le plus souvent Arsenicum album est un médicament de troubles assez graves, voire très graves. Bien entendu, il peut être prescrit pour des troubles moins préoccupants à condition de respecter le principe de similitude.

           En cas de gastro-entérite, le malade est prostré, agité et anxieux. Il a une soif vive, désire boire souvent mais peu à la fois. mais il vomit de suite après car l'estomac est irritable et ne tolère rien => vomissements violents qui ne soulagent pas. Les douleurs sont brûlantes aggravées par la moindre nourriture ou boisson, sensations de brûlure intestinale améliorées par la chaleur, sécheresse de la bouche et des lèvres.

            L'abdomen est distendu et douloureux. En cas de diarrhée (fréquente) => selles très offensives, irritantes, peu abondantes, rares, foncées, très fétides, expulsées difficilement et accompagnées d'une grande prostration, excoriations péri anales. La diarrhée est aggravée après avoir mangé ou bu, pire entre minuit et 3h (bien que cet horaire est ici moins net) et se produit souvent en même temps que des vomissements. Après la selle, le malade a souvent des palpitations et une faiblesse tremblante. Le corps est glacé (le malade se couvre) et lors des douleurs, des sueurs froides se produisent.

Notre conseil personnel = en vacances, surtout dans certains pays, il est prudent d'emporter un ou plusieurs tubes de Arsenicum album 7 CH (trois granules toutes les deux heures au moindre trouble digestif jusqu'à amélioration).

 

ARSENICUM ALBUM
AU CABINET DENTAIRE
 

 

          Voici d'abord ce que disent les Matières médicales:

bulletLèvres sèches, parcheminées, craquelées, bleuâtres. Petites croûtes fines et blanches que le malade peut faire disparaître facilement avec la langue, mais qui se reproduisent.
bulletAPHTES, ulcérations parfois malignes avec salivation sanguinolente, haleine fétide, douleurs brûlantes aggravées par les boissons froides et améliorées par les boissons chaudes.
bulletGingivite ulcéreuse, voire ulcéro-nécrotique, saignement facile et abondant. Les dents paraissent trop longues et sont douloureuses. Haleine putride. Gencives œdémateuses,
bulletGrande sécheresse buccale avec soif pour de petites quantités d’eau froide souvent répétées (comme pour humecter la bouche).
bulletLangue tantôt sèche et rouge, avec des papilles surélevées, tantôt rouge à bords dentelés (empreinte des dents), tantôt noire (mycose, langue noire villeuse...). Glossite avec douleurs brûlantes.
bulletCaries dentaires avec pulpopathies et complications apicales (abcès dentaire, granulome infecté...).
Douleurs dentaires soit névralgiques (déchirantes) soit en rapport avec une lésion dentaire.
bulletPéricoronarite ou "accident d'évolution d'une dent", surtout de la dent de sagesse inférieure.
bulletUlcérations des lèvres à tendance phagédénique. Lupus de la face. Herpès et éruptions (sèches sur les lèvres ou autour de la bouche).
 


Commentaire = Arsenicum album rend de très grands services en pathologie bucco-dentaire, aussi bien dans les cas aigus que chroniques. Il est très voisin de Mercurius solubilis et/ou corrosivus pour ce qui concerne les symptômes locaux. Il y a dans Arsenicum album une grande tendance à l'aggravation locale ou générale. Il convient donc de le donner dès que possible dès lors que le traitement proposé ne semble pas enrayer l'évolution défavorable. Ce qui est aussi le cas en pathologie générale.

 

Retour

 

 

 
Copyright © 2002 ASSOCIATION ODONTO-STOMATOLOGIQUE D'HOMEOPATHIE
19, avenue de la République  91300 MASSY
Dernière modification : 13 novembre 2011